Le virus ZIKA : Symptômes, modes de transmission et traitement du virus

Publiée le

 

Le virus Zika est un fait d'actualité et cause de nombreux dommages en Amérique du Sud. L'Europe craint l'arrivée de l'épidémie.

 

Epidémiologie du virus Zika

L'organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que l'épidémie liée au virus ZIKA constitue une urgence de santé publique de portée internationale
La France est d'autant plus concernée que ses départements d'outre-mer, Martinique et Guyane sont entrés en phase épidémique. Des cas ont été aussi été détectés en Guadeloupe. La Polynésie Française est déjà touchée par une épidémie depuis 2013, avec un nombre de cas estimés à environ 32 000 patients.
 

Transmission du virus ZIKA

Le virus ZIKA est un virus du genre flavivirus. Il est proche des virus de la Dengue, la Fièvre jaune, le West Nile virus et l'Encéphalite Japonaise.
Il est transmis par les moustiques de la famille des Aedes (Figure 1), vecteur également du virus de la Dengue et du Chikungunya.

Virus zika laboratoire

Figure 1 : moustique du genre Aedes, vecteur du virus ZIKA

 

Manifestations cliniques  de l'infection Zika

La période d'incubation de Zika est d'environ 3 à 12 jours après piqure du moustique. La majorité des infections est asymptomatique.

Les symptômes du virus Zika, lorsqu'ils sont présents, sont le plus souvent une éruption cutanée, de la fièvre, une conjonctivite, des douleurs musculaires et articulaires ou encore de la fatigue et des maux de tête. L'évolution est spontanément favorable en une dizaine de jours. 
Rarement des complications neurologiques graves peuvent survenir (syndrome de Guillain Barré ; myélite aiguë ; méningo-encéphalite).

Les femmes enceintes sont particulièrement à risque: en effet une transmission du virus de la mère au fœtus est possible à tous les stades de la grossesse. Le virus Zika peut alors induire un risque important de malformation cérébrale (microcéphalie) chez le fœtus.
Il existe aussi une transmission sexuelle ou sanguine possible.

 

Diagnostic biologique du ZIKA au laboratoire

Le diagnostic de l'infection Zika repose essentiellement sur la détection de l'ARN du virus par des techniques de Biologie moléculaire (RT-PCR) dès les premiers jours de la maladie dans le sang ou dans les urines.
Une sérologie ZIKA existe mais des réactions croisées avec  la sérologie Dengue rendent son interprétation délicate.

 

Traitement et prévention de l'infection Zika

Le traitement est avant tout symptomatique (antalgique ; antipyrétique). Il n'existe à ce jour aucun vaccin. La protection contre les moustiques est la clé de la lutte contre le virus ZIKA (port de vêtements longs, utilisation de répulsifs). Il est primordial de renforcer la protection des femmes enceintes et des malades du ZIKA. 
Il est recommandé aux femmes enceintes et ayant le projet de se rendre dans des zones où sévit le ZIKA, d'envisager un report de leur voyage, ou, en tout cas de consulter un médecin avant le départ pour être informé sur les complications pouvant survenir lors d'une infection par le virus ZIKA.

Marc Plançon